AUJOURD'HUI : LIVRAISON GRATUITE DÈS 3 CENDRIERS ACHETÉS
Spécialiste en Cendriers de poche pas cher | Cendrier de plage | Cendrier portable...

Le cendrier de poche, contre le jet des mégots sur la voie publique...

Le cendrier de poche, contre le jet des mégots sur la voie publique...

À 55 ans, Laurent Klahr n’a jamais fumé une cigarette de sa vie. Mais un jour, en jouant avec sa fille sur la plage, il a eu une idée : se mettre à vendre des cendriers de poche. Et pour cause, en France, 40 milliards de mégots sont jetés par terre chaque année. « Les mégots de cigarette, c’est un véritable fléau. Devant les bars, dans les rues, on fume et on balance son mégot. »

La législation anti-tabac se durcit

Le patron de la société strasbourgeoise Colinter, à la base spécialisée dans le luminaire et les ampoules, a alors décidé de développer un nouveau marché, celui des cendriers de poche. « Je me suis dit qu’il y avait un marché à prendre. »

Surtout que la législation anti-tabac se durcit depuis quelque temps : à Strasbourg, la Ville avait annoncé en septembre 2017 vouloir lutter contre le jet de mégots. Et avait rappelé à cette occasion que jeter un détritus sur la voie publique, et donc un mégot, était punissable d’une amende de 68 euros. « Dans d’autres pays que la France, en Allemagne ou en Suisse par exemple, les gens sont éduqués différemment. »

Laurent Klahr s’est donc lancé. « L’idée n’est pas nouvelle, dans le sens où ce genre de produits existe, mais moi je voulais trouver quelque chose de solide, qu’on puisse garder sur soi et qui ait un design sympa. »

Sur le site moncendrier.com, il propose sept cendriers différents, de forme rectangulaire ou ronde, bleu, rose, blanc ou gris. Le prix : 5,90 euros.

Un mégot met plus de dix ans à disparaître

Laurent Klahr est plutôt satisfait pour le moment. Depuis fin juin, il en a vendu plus de 500 et a organisé un grand jeu concours où plus de 4 000 personnes ont joué. Un succès pour la PME de six salariés qui ne vend pas qu’en Alsace. « Nos clients sont autant des particuliers que des entreprises dans toute la France. Certains clients me demandent même si c’est possible de personnaliser leur cendrier. » Le patron strasbourgeois pense maintenant proposer ses cendriers à d’autres entreprises comme des grandes chaînes de distribution, ou même les fabricants de cigarette.

En juin, la secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique, Brune Poirson a demandé aux industriels du tabac de proposer des solutions pour lutter contre la pollution des mégots. Car un mégot met plus de dix ans à disparaître et peut polluer à lui seul 500 litres d’eau. Laurent Klahr compte donc bien s’adapter à ces changements de société. Et trouver toujours plus d’idées.


Lien original de l'article : https://www.dna.fr/economie/2018/08/25/jamais-sans-mon-cendrier

Rédigé le  5 sep. 2018 16:31  -  Lien permanent

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.
Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Votre commentaire
Votre nom *
Votre Email *
URL de votre site